top of page
Toutes les vidéos
  • Photo du rédacteurJonathan

Visite de l'Archipel des Glénan, mon reportage photo

Lors de mon séjour à Fouesnant, j'ai eu l'occasion de visiter les îles Glénan. Voici mon reportage photo sur ce magnifique Archipel des Glénan.


J'ai déjà eu l'occasion d'écrire un article sur l'une de mes destinations bretonnes de cet été, avec la visite de l'Île d'Ouessant en 2 jours. Mais aujourd'hui, je vais parler d'une autre destination insulaire bretonne, l'Archipel des Glénan. Tout comme Ouessant, cela faisait en effet de nombreuses années que je voulais découvrir l'Archipel des Glénan, réputé non seulement pour son école de voile, mais surtout pour son cadre. D'ailleurs, l'Archipel des Glénan est surnommé la Caraïbe bretonne. Et ce titre, pour ce que j'en ai vu, est tout à fait mérité !

Archipel des Glénan
 

Présentation de l'Archipel des Glénan


L'Archipel des Glénan se trouve au large de Fouesnant et est composé de 7 îlots. L'intérêt de l'Archipel des Glénan est que les îlots forment un cercle dans lequel se situe une mer intérieure qui est appelée la Chambre. Étant donné que cette mer intérieure est protégée des îlots et des différents récifs, elle est d'un calme remarquable, alors que nous sommes en plein océan Atlantique. C'est ce calme qui a incité des anciens résistants à créer cette école de voile, devenue la plus importante d'Europe, il y a maintenant plusieurs dizaines d'années. Et c'est d'ailleurs ce qui surprend lorsqu'on approche de l'Archipel des Glénan, de voir toutes ces voiles au loin, les voiles des bateaux bien entendu mais également celles des windsurfs, des kitesurfs, etc. Comme s'il y avait une vie au beau milieu de l'Atlantique. Dans tous les cas, l'Archipel des Glénan est un endroit remarquable pour apprendre les sports nautiques.

L'Archipel des Glénan est composé de 7 îlots, le principal étant l'île Saint-Nicolas, la seule île sur laquelle on peut débarquer. Parmi les autres îles, on trouve notamment l'île du Loch, la seule île privée, qui appartient à la famille Bolloré, l'île Cigogne, l'île Drenec, l'île Bananec, l'île Guéotec ou encore l'île de Quignénec.

 

L'île Saint-Nicolas de l'Archipel des Glénan


L'île dont je vais parler dans cet article est bien entendu l'île Saint-Nicolas, la seule île donc sur laquelle ont peut débarquer. Je suis parti de l’embarcadère de Beg Meil à Fouesnant, et la traversée à durer 1h15 environ. Heureusement, la mer était calme le jour de ma visite, le soleil était bien au rendez-vous. Aucun mal de mer donc, la traversée a même été très agréable, en extérieur du bateau. Pendant les 15 premières minutes de la traversée, dès qu'on quitte Beg Meil, une présentation des Glénan et de Fouesnant est faite, pour nous présenter un peu son histoire. C'est très intéressant.


Nous arrivons donc sur l'Île Saint-Nicolas, et, à peine posé le pied à terre, nous décidons de nous diriger tout de suite vers ce qui fait l'image de l'Archipel des Glénan, avant qu'il n'y ait trop de monde : le Tombolo. Le Tombolo est ce banc de sable blanc qui relie l'Île de Saint-Nicolas à l'Île de Bananec lorsque la marée est basse. C'est vrai que c'est beau, c'est impressionnant de voir ce sable blanc (en réalité ce n'est pas du sable, mais les restes d'un crustacé), cette langue de sable blanc alors que nous sommes en Bretagne. C'est vraiment très très beau.

Nous restons quelques instants sur le Tombolo puis décidons de faire le tour de l'Île Saint-Nicolas. Il faut savoir que l'île est relativement petite, le tour se fait très rapidement (en 1h30 environ, et encore, en prenant bien notre temps pour faire des photos et pour admirer la vue sur les autres îles). Dans tous les cas, la promenade est très agréable, en pleine nature. Et sans trop de monde en plus : en effet, la très grande majorité des personnes qui viennent dans l'Archipel des Glénan, le temps d'une journée, c'est tout simplement pour profiter de la plage principale, qui est tout aussi magnifique.