• Jonathan

Le body positive chez les hommes : mon billet d'humeur

Le body positive est un mouvement qui touchait principalement les femmes. Je me rappellerai toujours de la première pub Dove, il y a de nombreuses années maintenant, qui a cassé les codes de la communication "beauté" en mettant des femmes aux formes diverses (et d'origines diverses également). Elle avait fait parlé, beaucoup avait applaudi, mais malheureusement très peu de marques avaient suivi. Et c'est toujours le cas aujourd'hui d'ailleurs. L'idée de la marque était de montrer que tous les corps sont beaux, que l'on peut-être à l'aise quelque soit son corps, que l'on doit aimer son corps même s'il n'est pas le même que celui, normé, affiché par les marques. C'est le concept du body positive. Mais cela concernait surtout les femmes ... alors que chez les hommes, c'est la même chose... Regarde les pubs dans GQ, les mannequins se ressemblent tous : même type de gueule, même mensurations.


Le body positive chez les hommes


Si tu me suis sur Instagram, tu verras que j'utilise depuis de nombreux mois (en fait depuis que je suis sur Instagram), le hashtag #aussiebumchallenge. Le hashtag que je mets dès que je mange un peu "fat" alors que je cherche à avoir un summer body de folie pour sortir mon petit slip de bain à la taille en dessous de celle que je devrais porter. Ah, Aussiebum, la marque australienne de sous-vêtements (et de prêt-à-porter depuis peu). Tu as vu les mecs qu'ils affichent ? A se demander s'ils existent vraiment !! Ou si Photoshop n'a pas été utilisé pour mettre en avant certains muscles. Forcément, mon #aussiebumchallenge est une critique : qui aujourd'hui peut afficher de tels corps sans passer ses journées à la salle ... sans prendre de complément alimentaire pour faire pousser ses pecs ... voire sans prendre autre chose de plus dur (testostérone).


C'est un sujet que j'ai essayé de mettre en place lorsque je travaillais pour Carnet de Vol (si tu ne connais pas, une marque de prêt-à-porter pour homme qui malheureusement a cessé son activité sur cette fin d'année). J'étais notamment en charge des shootings photo (web et campagne), et avec mon équipe nous devions sélectionner les mannequins. J'aurais voulu mettre en avant, notamment sur l'e-shop, des mecs qui ne ressemblent pas au "gendre idéal" (encore faut-il que le gendre idéal ait un certain style !!). Par gendre idéal, j'entends un "mec lisse". Ah, le fameux "mec lisse". Celui qui ne dérange personne. Celui qui, comme je l'ai entendu en interne, n'est pas "clivant". Autrement dit, qui convient à tout le monde.

  • Un tatouage ? ouh là, non non non, cela ne fait pas propre. Ce sont les "sales mecs" qui portent des tatouages, et non les "hommes élégants".

  • Un piercing ? mon dieu, no way !!

  • Un gros ? Heu ?? on veut vendre du premium là, qui va s'identifier à un gros ? Cela ne mettra pas en avant les vêtements.

Ce que je viens d'écrire est assez brutal, mais c'était clairement les pensées auxquelles j'ai du faire face. Bien que nous étions une marque "milieu de gamme", il fallait s'identifier aux codes du luxe ? Pourquoi ? Parce que nous communiquions dans des magazines comme GQ, Air France Magazine, etc.

  • Est-ce que dans ces magazines tu vois des mecs à forte corpulence ?

  • Y trouves-tu dans les publicités des mecs qui ont "une gueule" ?

Malheureusement non... Le beau fait vendre. A priori les gros non. C'est brutal. Je sais. Mais dans beaucoup de sociétés où l'image est primordiale, c'est le cas. Un look porté par un mec qui a des formes n'est pas vendeur. Selon l'industrie. Donc forcément, proposer ces profils pour les shootings photos étaient juste IMPOSSIBLE. Les mannequins doivent porter du M ou du L, pas de tailles au-dessus.


Et pourtant, j'en ai marre de trouver en pub ou en mannequin web toujours le même style de mec. On en vient même à une grosse connerie : les marques de prêt-à-porter "milieu de gamme" font travailler les mêmes mannequins ! Il n'était pas rare que je fasse travailler des mannequins qui travaillaient avec des marques concurrentes. Pas très bon pour l'identité de marque.


Le Body positive chez les marques pour homme


Alors quand je vois des marques comme Horace ou Le Slip Français, pour rester dans l'univers masculin, mettre en avant des hommes avec des formes, sans qu'ils ne soient forcément "mannequins", j'applaudis. Ces marques sont nouvelles (dans le sens, lancées récemment), ce sont majoritairement des vingtenaires / trentenaires qui composent leurs équipes et qui sont donc prêtes à casser les codes des hommes à mettre en avant. Plus de complexes à parler de formes. Et cela ne casse pas pour autant le produit, à l'instar des slip du Slip Français. Et c'est très bien.


Et toi, que penses-tu de ce mouvement body positive chez les hommes ?


  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Icône YouTube

Reçois directement les articles !

  • Noir Icône Instagram

Jonathan

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article ;)

J'ai créé le blog Le Mâle Français en 2015 pour pouvoir parler à ma façon d'un sujet qui est relativement vaste : le bien-être au masculin. Cela passe par la beauté, le sport, la détente, les week-ends et les voyages. Habitant à Nice, tu trouveras également un grand nombre d'informations sur cette ville.

IMG_20200731_141205_403.jpg

CONSEILS

BEAUTE POUR HOMME

CONSEILS

BARBE & RASAGE