top of page
Toutes les vidéos
  • Photo du rédacteurJonathan

Carence en protéines : symptômes et solutions

Les protéines se présentent comme des constituants nutritifs d'une importance capitale. Elles orchestrent une pléthore de fonctions vitales au sein de l'organisme, englobant la construction musculaire, la régulation hormonale et l'immunité. Composées d'acides aminés, dont huit se révèlent essentiels et requièrent un apport alimentaire, ces entités moléculaires sophistiquées se déploient dans une vaste gamme d'aliments, aussi bien d'origine animale que végétale. Toutefois, en dépit de leur omniprésence dans nos diètes, les déficiences en protéines sont plus répandues qu'on ne le suppose. Dans les sections à venir, nous examinerons les raisons, les signes de reconnaissance, les risques et les solutions associées à une carence en protéines.

carence en protéines

Les causes d’une carence en protéines et de leur évolution insidieuse


Une carence en protéines survient lorsque la quantité de cet élément essentiel devient insuffisante pour satisfaire les besoins métaboliques de l'organisme. Cette insuffisance résulte d'une multitude de facteurs, souvent liés à une alimentation inadéquate en quantité ou en qualité. Par exemple, des périodes telles que la grossesse, l'allaitement, une activité sportive intense, le vieillissement et certaines conditions pathologiques peuvent accroître les besoins en protéines. De même, les intolérances à certaines protéines, les problèmes d'absorption intestinale, les atteintes rénales ou hépatiques, ainsi que les infections par le VIH peuvent également conduire à une carence en protéines.


Si l'apport en protéines persiste en dessous des seuils adéquats sur une période prolongée, cela peut induire des altérations dans la composition corporelle, notamment une dégradation de la masse musculaire. De plus, les manifestations cliniques d'une carence en protéines sont souvent variées, peu spécifiques, et par conséquent, susceptibles d'être confondues avec d'autres troubles de santé ou d'être masquées par des facteurs exogènes. Il est donc impératif de demeurer vigilant à ces signes et d'adopter des mesures adéquates afin de garantir un apport en protéines suffisant et équilibré.


Comment se manifestent les carences en protéines et quels sont ses dangers pour la santé ?


Les carences en protéines se manifestent par une diversité de symptômes, affectant quasiment tous les mécanismes physiologiques du corps humain. Parmi ceux-ci, les œdèmes, caractérisés par un gonflement de la peau, sont spécifiques du kwashiorkor, une condition en partie attribuée à des niveaux réduits d'albumine sérique, la principale protéine plasmatique.


De plus, les carences en protéines peuvent engendrer des troubles tels que la stéatose hépatique, des altérations capillaires, un accroissement du risque de fractures, un ralentissement de la croissance chez les enfants, une sensibilité accrue aux infections, ainsi qu'une augmentation de l'appétit et de l'apport calorique.


Ces symptômes mettent en exergue de manière cruciale l'impératif d'un apport en protéines adéquat pour le fonctionnement optimal du corps humain. Cette nécessité est particulièrement prégnante pour les partisans du régime biologique, les végétariens, les végétaliens, les végans et les individus allergiques au lactose. Du fait de leurs choix alimentaires, ces personnes sont les plus susceptibles de présenter une déficience en protéines. Heureusement, ils peuvent compter sur les bienfaits des protéines végétales bio !Tu le sais si tu me suis sur Instagram, j'ai complètement décidé de ne plus manger de viande. Je mange encore du poisson (en quantité limité, presque uniquement du thon et des sardines), histoire de ne pas faire un changement trop brutal et perturber trop fortement mes habitudes. Sans compter sur le fait que je ne vis pas seul ! Aussi, je me pose régulièrement cette question de la carence en protéines.


Les protéines végétales bio : une alternative saine aux protéines animales


Les protéines végétales, issues de sources naturelles non traitées (légumineuses, noix, graines, tofu, tempeh et seitan) sont une alternative saine aux protéines animales. Voici quelques raisons soutenues par des études scientifiques :

  • Les protéines végétales contribuent à l'équilibre acido-basique de l'organisme, contrairement aux protéines animales qui peuvent le perturber, avec des conséquences potentielles sur la santé osseuse (1).

  • Elles sont associées à des minéraux métabolisés en acide carbonique et éliminés par les poumons, tandis que les protéines animales sont liées à des minéraux transformés en acides forts éliminés par les reins, dont la capacité est limitée (2).

  • Elles réduisent le risque de pathologies cardiaques par rapport aux protéines animales riches en graisses saturées (3).

  • De plus, elles jouent un rôle essentiel dans la régénération cellulaire et la défense contre les maladies et les infections grâce à leur abondance en antioxydants naturels.


Enfin, leur intégration dans l'alimentation contribue également à réduire l'impact environnemental et les risques associés à une surconsommation de produits d'origine animale.


Recommandations pour les athlètes


Dans certaines circonstances, le recours à des compléments alimentaires de protéines végétales bio en poudre peut être nécessaire afin de répondre à des besoins plus accrus, en particulier pour les sportifs visant à accroître leur masse musculaire et à améliorer leurs performances sportives. C'est typiquement la raison pour laquelle je prends des complémentaires de protéines dans le cadre de mon activité sportive, pour m'aider à atteindre mes objectifs. Ces compléments se présentent sous forme de poudre, ce qui les rend pratiques, aisément intégrables dans l'alimentation quotidienne et surtout, hautement assimilables et digestibles par l’organisme.


Références


1-     Elizabeth Barron et al. A High Fiber and Vegetable Protein Diet is Associated with Low Lumbar Bone Mineral Density in Young Oligo-amenorrheic Athletes. J Acad Nutr Diet. 2016

2-     Milou M. Oosterwijk et al. High Dietary Intake of Vegetable Protein Is Associated With Lower Prevalence of Renal Function Impairment: Results of the Dutch DIALECT-1 Cohort. Kidney Int Rep. 2019

3-     Zhi-Hong Yang et Hiroko Miyahara. Chronic administration of palmitoleic acid reduces insulin resistance and hepatic lipid accumulation in KK-Ay Mice with genetic type 2. Lipids in Health and Disease. 2011

コメント


bottom of page