• Jonathan

Comment gérer une crise de la quarantaine ?

Il y a quelques années maintenant, à la veille de mes 40 ans, j'ai écrit un article sur la crise de la quarantaine et la façon avec laquelle je prévoyais de passer ce cap. J'ai l'impression que c'était hier, mais l'article a été écrit il y a 3 ans maintenant. Mon dieu comme cela passe vite. Je suis plus proche de mes 45 ans que des 40 ans ! Il faut dire que 40 ans est vraiment un cap à passer, que l'on soit un homme ou une femme. Je dirais même que c'est le 1er cap à passer car d'autres sont à venir : 50, 60, 70 ans ...


40 ans, un âge qui fait mal à beaucoup de personnes, souvent accompagnée d'une crise qui se présente avec plus ou moins de force. Bien évidemment la crise de la quarantaine ne tombe pas le jour de tes 40 ans mais peux te tomber dessus à 41 ans, 42 ans, 45 ans, etc. Elle peut même arriver avant tes 40 ans. Si j'ai décidé de faire un article sur la crise de la quarantaine, c'est pour comprendre de quoi l'on parle exactement et comment la gérer, car ce n'est pas forcément évident de l'affronter seul(e).

crise de la quarantaine
 

Qu'est-ce que la crise de la quarantaine ?


Quand on a 40 ans, certaines personnes considèrent qu'il est temps de faire un bilan de sa vie. Certains diront qu'être à la moitié de sa vie est le bon moment pour le faire. Un peu direct comme message, être à la moitié de sa vie, mais statistiquement c'est un peu le cas quand on regarde l'espérance de vie en France. Bon, là je vois que tu commences à déprimer alors je vais stopper !!


A 40 ans, on est censé avoir une situation stable. Mais qu'est-ce que l'on entend par une situation stable ? Une vie de famille bien engagée avec des enfants, un chien, un bon travail et vivre dans un logement qui nous appartient. Quoi, tu n'as pas tout cela ? Mais qu'est-ce que tu as donc fait jusqu'à présent ? As-tu perdu ton temps ?

Belle image n'est-ce pas ? Je suis dans le cliché hein, les cadres sociaux dans lesquels nous avons grandi. De quoi recevoir une belle petite claque si au moins l'un des éléments est manquant. Cliché car cela est de moins en moins vrai déjà, c'est loin d'être un schéma rêvé pour un grand nombre de personnes. Heureusement d'ailleurs à mon sens, ce serait triste sinon.


Et puis à 40 ans, physiquement, on commence à constater sérieusement les effets de l'âge. Les cheveux deviennent gris, la peau se détend, les rides sont bien marquées, le ventre apparait et le corps est moins souple chez les hommes. La récupération après le sport ou des sorties entre amis est plus longue. Les nuits blanches demandent 3 jours voire 1 semaine pour s'y remettre. D'ailleurs, qui fait encore des nuits blanches passés 40 ans ??? Impossible avec le boulot, les enfants éventuels à gérer... Moins d'envie de sortir aussi, plus envie de rester cocooner chez soi. C'est aussi généralement la période à laquelle la santé commence à montrer quelques signes de faiblesses... mal au genoux, mal au dos. Quelque part, à 40 ans, c'est notre pouvoir de séduction qui est remis en cause : face aux personnes plus jeunes, sommes-nous encore dans la capacité de nous comparer à eux ? Questions importantes n'est-ce pas ? Bon, je vais arrêter la parce que c'est déprimant, mais il faut être honnête, on se prend quand même une grosse claque dans la tronche !


Si je présente ces trois points qui peuvent démoraliser (être à la moitié de sa vie et avoir une situation parfaitement stable), c'est parce qu'ils sont justement responsables de la fameuse crise de la quarantaine. D'ailleurs, savais-tu que la crise de la quarantaine est également appelée Crise du milieu de vie ? Cela résume bien la chose. Elle a été utilisée pour la 1ère fois par un psychanalyste canadien du nom d'Elliott Jaques pour décrire la première prise de conscience de la mort par les individus. Charmant n'est-ce pas ? Si tu as 40 ans et que tu me lis, ne t'inquiète pas, le reste va bien se passer !


La crise de la quarantaine peut s'exprimer de plusieurs façons étant donné que c'est un sujet strictement personnel :

  • de la simple petite déprime passagère, en se disant que le temps est passé trop vite et qu'on a pas pu faire tout ce que l'on avait envie (être un peu dépassé entre le bilan de sa vie et ses idéaux). Généralement, comme toute déprime, cela s'accompagne de comportements négatifs avec son entourage (ses amis, sa famille, ses collègues) : on est irritable, impatients, on parle avec un ton froid, on est dans le reproche. On peut aussi avoir envie de pleurer sans comprendre pourquoi, avoir une grande colère, etc.

  • à une déprime plus intense, accompagnée de troubles psychologiques

  • en passant par une remise en question de certains éléments de sa vie : son boulot, son couple, ses amis, sa famille, etc.

Bien évidemment, sa durée va dépendre de sa forme et notamment des actions que chacun va mettre en place pour l'affronter. Mais il y a un point commun chez l'ensemble des personnes concernées par la crise de la quarantaine : la remise en question, sur un élément de sa vie ou sur plusieurs :

  • on a envie de changer de boulot, faire un travail qui a plus de sens ou qui permettent de plus profiter de sa vie personnelle,

  • on a envie de changements dans son couple, que ce soit pour casser une certaine routine qui a pu s'installer voire, dans la pire des situations, de tout quitter parce que l'on considère que le couple est responsable de cet état d'insatisfaction

  • on peut également faire le tri dans son entourage, notamment les amis (ou revoir des personnes que l'on n'a pas vu depuis des années)

 

Comment sortir de la crise de la quarantaine ?


Maintenant que nous avons précédemment décris les éléments qui peuvent occasionner une crise de la quarantaine, voyons ensemble comme gérer cette crise de la quarantaine, comme y faire face voire mieux la prévenir.


Tout d'abord, il faut bien se dire que faire une crise de la quarantaine n'est pas forcément négatif, dans la mesure où elle n'est pas accompagnée d'une dépression. Faire un bilan des actions que tu as réalisées jusqu'à présent peut-être une très bonne chose. Cela peut être complètement sain de se rappeler de ses objectifs à 20 ans et voire où l'on en est à 40 ans, 45 ans. C'est aussi l'occasion de mettre en place des actions pour les années à venir, notamment pour la prochaine grande étape de sa vie, la préparation de sa retraite. Cette crise peut également être l'occasion de voir les erreurs que l'on a pu commettre et les réparer. On ne réagit pas de la même façon à 20 ans, 30 ans ou à 40 ans, nos expériences de vie peuvent apporter une certaine sérénité.

crise de la quarantaine

Ensuite, une crise de la quarantaine quand elle est basée sur les effets de l'âge, comme la peur de vieillir, la peur de ne plus pouvoir séduire, la peur d'être moins beau, peut être affrontée en prenant du temps pour soi. Et notamment en utilisant des cosmétiques homme qui vont faire du bien au moral : passer plus de temps dans sa salle de bain, faire des soins que l'on ne faisaient pas jusqu'à présent mais qui peuvent avoir un impact sur le teint du visage et les ridules (un gommage du visage, un masque, un soin peel-off, du maquillage pour homme, etc.). Pourquoi ne pas avoir recours à de la médecine esthétique pour effacer ces complexes, auprès de professionnels bien entendu.


Par prendre du temps pour soi, on peut aussi faire des balades seul voire partir en roadtrip seul. Je l'ai fait pendant 10 jours lors d'un voyage au Monténégro et en Bosnie Herzégovine, cela m'a fait beaucoup de bien.


Si la crise de la quarantaine est plus complexe, parce que tu remets en cause certains éléments de ta vie, comme le travail ou votre couple, dans ce cas :

  • n'hésite pas à parler. L'erreur serait de ne pas t'exprimer, dire ce que tu ressens, tes envies. Avec la discussion, peut-être que cela peut faire bouger des choses. Tu as envie de nouveautés au travail, ton manager a peut-être envie de te garder parce que tu es un bon élément et va faire en sorte que tu t'épanouisses à travers de nouvelles missions. Idem pour ton couple, qui sait ta/ton partenaire a peut-être envie de certains changements. Si tu as peur de t'exprimer, d'affronter ton boss ou ton/ta partenaire, n'hésite pas à consulter un professionnel (psychologue) pour t'accompagner dans ce travail.

  • apprend à accepter ton âge. Je sais, c'est facile de le dire. On aimerait tous rester à 30 ans. Mais ce n'est pas le cas. Chaque âge a ses avantages. Moi personnellement, je n'estime pas avoir 43 ans dans mon mode de vie, dans ma tête. Je continue de m'habiller comme je l'entends. Je mets des Vans, des Converses ... Je m'habille avec des chemises colorées. Ce n'est pas mon âge qui va dicter ma vie.

  • fais des projets pour les semaines à venir, les mois à venir. Donne-toi des objectifs personnels (voire professionnels) ! Cela va te permettre de passer le cap de la crise de la quarantaine et passer à des choses heureuses à accomplir. Cela peut-être des choses très simples. C'est ce que je fais par exemple avec la rénovation de mon appartement.

J'espère que ces conseils vont te permettre de faire face à cette crise de la quarantaine, ou dans tous les cas de la prévenir. C'est quand même mieux !

Retrouve-moi sur Youtube