• Jonathan

Voyage au Monténégro en 10 jours : 1ère partie, le Nord-Ouest et Rijeka Crnojevica

Cela faisait un petit moment que le Monténégro me titillait ... J'en avais entendu beaucoup de bien de personnes qui l'avaient visité. Comme étant le nouvel eldorado européen à visiter, avant que les foules de touristes ne l'envahissent. Aussi, je profite du temps disponible sur cette fin d'année pour m'organiser un voyage au Monténégro en 10 jours, sous la forme d'un roadtrip. Par roadtrip, il faut entendre visiter le pays en ayant juste loué une voiture, puis destination l'aventure. S'arrêter là où bon me semble, sans avoir le "stress" d'un programme bien établi. Prendre le temps, enfin mon temps, pour me poser là où je veux, selon mes envies. Cela entend aussi choisir ses hôtels en fonction des lieux dans lequel je finis ma journée. C'est un luxe quelque part de voyager sous cette forme. Il faut dire que je voyage au Monténégro à une période un peu particulière : fin novembre / début décembre. La meilleure peut-être : aucun touriste à l'horizon, je suis tranquille à la fois sur les routes et dans les centres d'intérêt touristiques du Monténégro. Et les paysages d'automne permettent de m’émerveiller dans ce pays si montagneux.


J'ai décomposé mon voyage au Monténégro en 4 parties, pour que cela soit plus simple pour la lecture. La 1ère, celle-ci, va traiter du nord du pays et de Rijeka Crnojevica. Un 2ème article traitera d'un endroit bien particulier, le Monastère d'Ostrog. Enfin, les deux autres articles parleront du littoral monténégrin et de la baie de Kotor.


Étape 1 : Arrivée à Sarajevo, direction Pluzine et le lac de Piva au Monténégro


La 1ère étape de mon voyage au Monténégro passe par la région du Nord-Ouest. En fait, je n’avais pas trop le choix : ayant atterri à Sarajevo, c’est le chemin le plus court pour me rendre au Monténégro (et cela me permet en plus de faire une boucle et ne pas perdre de temps durant mon roadtrip entre la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro).


Je n’ai trouvé que très peu d’informations sur cette région du Monténégro en lisant les blogs pour préparer mon voyage, aussi, je me suis rabattu sur le guide du Petit Futé. Au départ de Sarajevo direction Pluzine, la première grande ville du Monténégro après la frontière, la route est absolument magnifique. On traverse une zone montagneuse très agréable (la route est très bonne) et on arrive ensuite dans les gorges de la rivière Tara qui offre des paysages splendides. Comme la route est en lacet et pratiquement tout le temps limitée à 60km/h, on a le temps de regarder les paysages. Il n’est pas rare de croiser des vaches, des moutons ou des ânes sur la route, il est donc nécessaire de ralentir pour éviter tout accident avec la voiture de location !! La rivière Tara est un spot réputé en Europe pour le rafting : sur la route on croise ainsi de nombreux centres de rafting, sous la forme de chalets.

Mais ensuite, la route se gâte énormément entre Foca (en Bosnie-Herzégovine) et le poste frontière, soit environ pendant 20 bonnes minutes … ce n’est même plus une route, c’est un chemin !! Étant donné qu’il n’y a pas beaucoup d’indications sur la route, pour ne pas dire aucune, je me suis un moment demandé si je ne m’étais pas trompé de chemin tellement cela devenait invraisemblable. Une route hyper mal entretenue, parfois sans bitume, avec de nombreux trous … il faut faire attention à sa voiture ! Mais cela se fait sans problème … il suffit juste de rouler doucement.

Quant à la frontière, c’est tout simplement un pont en bois à une voie qui enjambe la rivière Tara … c’est typique !!!!

Passée la frontière (avec un petit « Merci, bon voyage » en français du douanier, ce qui est appréciable et te donne un petit sourire), la route côté Monténégro est très bonne … et toujours aussi belle. On longe le canyon de Piva, qui à partir d’un moment, en raison d’un barrage que l’on traverse (impressionnant d’ailleurs), devient un lac avec des paysages splendides. Malheureusement, la route étant « de montagne », il n’y a pas beaucoup d’endroits pour s’arrêter prendre des photos. Alors ma petite nuit à Pluzine au bord du lac tombait à pic, pour pouvoir prendre des photos.

Entre nous, je ne suis pas resté longtemps à Pluzine. Arrivé à 16h30 (j’ai quand même mis 2h30 pour faire 120 km, certes je me suis arrêté deux fois sur la route pour prendre des photos, mais 5 minutes maximum), il faisait déjà presque nuit. Petite balade dans la ville qui s’est révélée être sans intérêt … mis à part la vue sur le lac de Piva. J’ai donc attendu le lendemain matin, et je suis parti très rapidement de Pluzine. Donc si tu as un programme déjà chargé au Monténégro et que tu dois prendre des décisions sur des villes à visiter, je ne te conseille pas Pluzine. Continue ton chemin ! Sauf, si tu veux faire des randonnées ... cela doit être magique autour du lac de Piva.


J’ai dormi : au guesthouse Zvono à Pluzine. J’avais repéré cet hôtel sur Booking et vu l’excellente note, je n’ai pas hésité à prendre une chambre. J’ai bien fait, ma chambre pour 3 personnes avait une vue sur le lac de Piva (bon, un peu beaucoup cachée par les arbres, mais ce n’est pas grave). Petite salle de bain correcte. En revanche, arrivé à fin novembre, il faisait très très très froid dans la chambre malgré le chauffage à fond. Qui plus est le wifi marchait très mal … quand il n’y a pas de télé dans la chambre, qu’il caille et qu’il fait nuit à 16h30 et que tu dois attendre 20h pour aller manger, cela à toute son importance !!! Mais j’ai été super bien accueilli et surtout j’ai adoré l’ambiance de la salle à manger (qui fait aussi salle de petit déjeuner et salle de détente) : une ambiance très cosy, avec du jazz en fond sonore, le tout avec une lumière tamisée. Super reposant.

J’ai mangé : au restaurant du guesthouse Zvono. Sincèrement, vu qu’il n’y avait personne dans la rue, je n’allais pas m’aventurer en plein froid dans la ville. En plus m’étant levé à 4h du matin pour prendre l’avion, j’avais vraiment la flemme. La carte du guesthouse Zvono est très bien fournie, je suis parti sur des saucisses locales avec des potatoes. Quand j’ai vu l’assiette arrivée, elle était en fait pour deux tellement la quantité était grande … mais j’ai tout mangé.

Prix entre la nuit d’hôtel, le diner avec deux verres de rosé local et le petit déjeuner : 43€


Étape 2 : Entre Pluzine et Rijeka Crnojevica


Cette étape est en quelque sorte une traversée du pays, du nord-ouest vers le sud-est, l’occasion de voir toutes sortes du paysages, de la grande montagne aux plaines. Mais surtout, c’est une étape qui m’en a donné pleins les yeux niveau paysages … de sublimes paysages et aussi beaucoup de vertiges ...


Arrêt 1 : le monastère de Piva


Le monastère de Piva est situé à quelques kilomètres de Pluzine, je me devais donc de m’y arrêter un instant pour le voir. Ce monastère a été déplacé il y a quelques années, suite à la construction du barrage hydroélectrique, dont j’en ai parlé au-dessus. C’est, entre nous, un monastère qui ne paie pas de mine, mais l’intérieur, avec toutes ses peintures qui datent du 18ème est magnifique. Attention, point de photo à l’intérieur, j’ai été surveillé pendant toute ma présence par un moine. Qui, quand il m’a vu arriver dans l’enceinte du monastère, est venu m’ouvrir les portes.

Sur la route entre Pluzine et ma prochaine destination, le monastère d'Ostrog, je suis tombé sur des paysages à couper le souffle. J'avais juste envie que le temps s'arrête...

Arrêt 2 : le monastère d’Ostrog


C’était l’une de mes principales attentes en venant au Monténégro, découvrir le monastère d'Ostrog, car il est considéré comme l'une des perles du Monténégro. Tu peux retrouver l’article dédié au monastère d'Ostrog en cliquant ici !


Arrêt 3 : Rijeka Crnojevica


Rijeka Crnojevica qui, selon le guide Le Petit Futé était un village à voir ... et qui en fait m'a beaucoup déçu. Par contre, la route pur y accéder est juste une merveille ... mais si tu as le vertige comme moi, tes jambes vont trembler ! La route est très étroite et à flanc de colline (mais de très haut). Mais ce n'est pas grave car le spectacle que nous offre dame nature est splendide, en longeant la rivière Crnojevica !! Par contre il y a deux routes pour y accéder, je recommande de venir à Rijeka Crnojevica en venant de la capitale Podgorica et non de Cetinje. Car je n’ai rarement vu de paysages aussi grandioses, l’impression de ne plus être en Europe mais quelque part en Asie.

La visite du village de Rijeka Crnojevica n'a de soi rien d'exceptionnel, si ce n'est le petit viaduc à voir. Mais tu peux vite passer ton chemin. Néanmoins, c'est l’endroit où j’allais dormir pour visiter dès le lendemain les villages du Parc National du Lac Skadar.


J’ai dormi : dans un endroit complètement paumé de Rijeka Crnojevica, mais qui offre une vue splendide, au guesthouse Dujeva Drago. J’ai pris la chambre familiale pour avoir ma salle de bain privative.

J’ai mangé : au guesthouse Dujeva Drago. Vu la petite route qui y mène, je n’avais pas envie de bouger en pleine nuit … Mais j’ai été très bien reçu. J’ai commandé une truite avec des pommes de terre, j’en ai eu deux ! C’était excellent ! Et un verre de vin fait maison offert.


Voilà pour la 1ère partie de mon voyage au Monténégro en 10 jours. La suite des aventures dans quelques jours !!

CONSEILS

BEAUTE POUR HOMME

CONSEILS

BARBE & RASAGE

Suis-moi sur Instagram

@lemalefrancais

si tu as aimé cet article et découvre mes stories !

Les conseils du Mâle Français !

Tu souhaites recevoir chaque semaine mes conseils pour bien prendre soin de ton visage, de ta barbe et de ton corps ?

N'hésite pas à t'inscrire !

© 2015 - 2020 par Le Mâle Français - A propos - Blog homme - Mentions légales - Politique de confidentialité.