• Jonathan

Je deviens végétarien, est-ce mal docteur ?


Cela faisait un bon petit moment que je voulais évoquer ce sujet avec vous, mais à chaque fois je le repoussais, faute de trouver mes mots. Depuis quelque temps en effet, je suis entré dans un « processus » pour devenir végétarien. Alors, je vais mettre les choses au clair dès le départ, pour devenir un « faux » végétarien ? Pourquoi faux ? Car je n’ai pas envie que mes choix alimentaires impactent mon entourage, que lorsque je suis invité par ma famille ou mes amis à manger ou à un apéro, ils se disent « mince, on va faire quoi à manger ? ». Aussi, quand je suis invité et que mes hôtes ont préparé de la viande ou du poisson, j’en mange, par respect. En effet, j’aime la viande blanche et le poisson, surtout le poisson (mon côté breton). Je bave devant un plateau de fruit de mer, le poulet avec la peau croustillante est mon délice (ouh là, j’ai perdu tous les vrais végétariens !!) et je me pétais le bide avec une raclette. Par contre je n’ai jamais été fana de la viande rouge. A une époque, comme beaucoup de français, je ne pouvais pas imaginer un repas sans une viande ou un poisson.


Mais pourquoi alors prendre la décision de devenir végétarien ? Parce que comme beaucoup de végétariens, j’aime les animaux. Et ce depuis toujours. J’aime les animaux au point de les mettre sur un pied d’égalité avec les hommes. Et oui, au risque de choquer certaines personnes, pour moi un animal a autant de valeur qu’un être humain. Comme nous, même si cela est dans une moindre mesure selon les espèces, ils ressentent des émotions, de la peur, du contentement. Ma volonté de devenir végétarien n’est pas nouvelle, cela fait plusieurs années que l’idée me trotte dans la tête. Mais je n’avais jamais réellement eu la volonté de l’appliquer. Jusqu’au jour où j’ai vu, appris, entendu aussi, les conditions de traitement des animaux dans les abattoirs. Alors, je ne suis pas un admirateur de l’association qui a mis en avant ces conditions, je la trouve même très extrême à certains niveaux. Néanmoins, la réalité est là, et de nombreuses bêtes sont tuées dans des conditions ignobles, ce qui m’a retiré toute envie d’être un acteur de cela en mangeant de la viande. Ces images ont été vraiment un élément déclencheur. Ce processus s’est fait en différentes étapes pour déjà m’habituer à ce changement alimentaire, mais aussi pour voir si j’en étais capable. J’ai ainsi retiré dans un 1er temps toute viande, rouge et blanche. J’ai ensuite arrêté de manger de la charcuterie (en plus Elise Lucet nous a sorti un bon petit reportage sur le jambon, bien sympathique) et enfin le poisson. Alors, c’est la ou je n’ai pas encore terminé mon processus, je mange encore du thon et des crevettes.

Mais il faut être réaliste, devenir végétarien c’est quand même pas mal compliqué (et ne me dites pas le contraire les gars). Dans le cadre de mon travail, je suis souvent amené à me déplacer et à manger à l’extérieur sur l’heure du déjeuner. Sans dec, allez trouver dans une boulangerie quelque chose de végétarien ? Déjà je n’ai pas envie de manger une baguette en guise de repas, et la fameuse quiche « poireaux » n’est pas non plus préparée partout. Rien que ce midi par exemple, en déplacement à Ivry sur Seine, j’ai galéré pour trouver quelque chose à manger (et en plus c’était dégueu). Idem pour faire les courses, je n’ai pas la chance d’aller dans un gros Carrefour et leurs 3 000 références mais dans un petit Intermarché. Leur rayon Bio, dans lequel généralement j’achète les produits, propose 10 références à tout casser. Heureusement que Bjorg existe ! Quant au Bio’C Bon et autres enseignes de ce type, y compris sur le web, je suis désolé de le dire, mais les prix qu’ils pratiquent c’est quand même du foutage de gueule ! En plus, c’est pas de bol, j’aime pas le tofu ! D’ailleurs, si vous connaissez un aliment qui pourrait remplacer le tofu, je suis preneur.

En tout cas, en devenant végétarien, j’ai appris à vraiment aimer les légumes (bio) mais aussi les céréales. Je n’en mangeais jamais, à tort. Par contre j’ai complètement arrêté les bonbons avec de la gélatine, mais ça, ce n’est pas plus mal. Au final, ce n’est pas si difficile de devenir végétarien. Juste une question d’habitude. Mais promis, dans quelque temps, j’arrête le thon et les crevettes J

Il y a t-il des végétariens parmi vous ?

#végétarien

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Icône YouTube

Reçois directement les articles !

  • Noir Icône Instagram

Jonathan

Merci d'avoir pris le temps de lire cet article ;)

J'ai créé le blog Le Mâle Français en 2015 pour pouvoir parler à ma façon d'un sujet qui est relativement vaste : le bien-être au masculin. Cela passe par la beauté, le sport, la détente, les week-ends et les voyages. Habitant à Nice, tu trouveras également un grand nombre d'informations sur cette ville.

IMG_20200731_141205_403.jpg

CONSEILS

BEAUTE POUR HOMME

CONSEILS

BARBE & RASAGE